Le studium

L’Aquarium de Paris attache une importance capitale à l’exactitude scientifique de ses contenus.
Soucieux d’offrir à ses visiteurs une expérience riche sur le plan scientifique, nous mettons à votre disposition un corpus d’articles scientifiques sur les sujets traités dans nos expositions.
En ce moment, les articles mis en avant traitent de la pêche, des problématiques et des enjeux qui l’entourent.

.

L’étude d’animaux benthiques du Toracien semble suggérer que ces derniers sont devenus de plus en plus petits avec l’augmentation des températures. Il n’est pas impossible que cela arrive avec le réchauffement actuel.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1240556744193048576
https://www.nature.com/articles/s41598-020-61393-5


.

Comment se forment les fossiles de poissons et que nous enseignent-ils ? Un article extrêmement riche permet de se familiariser avec la taphonomie : l’étude des processus de la mort à la fossilisation des êtres-vivants.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1262654600731033600
https://www.nature.com/articles/s41598-020-64651-8


.

Vetulicola est un petit animal aquatique du Cambrien dont les registres fossiles interrogent grandement les scientifiques. Leur étude permet de mieux connaître les écosystèmes passés et mieux prévoir les changements des écosystèmes suivant.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1309402257230757889
https://www.nature.com/articles/s42003-020-01244-1


.

Les études des fossiles montrent parfois des travaux spectaculaires. Ici, le séquençage des protéines contenues dans les squelettes de coraux a pu être établi de manière très précise.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1328684312959488000
https://www.nature.com/articles/s41598-020-75846-4


.

Les êtres vivants dépendent de l’eau, mais elle décompose l’ADN et d’autres molécules clés. Alors, comment les premières cellules apparues sur Terre ont-elles géré le paradoxe de l’eau? Quelques éléments de réponses…
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1339133164313251840
https://www.nature.com/articles/d41586-020-03461-4


.

Des coraux imprimés en 3D pour réaliser des récifs artificiels capables d’accompagner la réintroduction de vrais coraux dans les milieux. Ces équipements pourraient accélérer la compréhension de ces animaux par les chercheurs et créer des photoréacteurs.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1250445815702790145
https://www.nature.com/articles/s41467-020-15486-4


.

Une nouvelle étude de “Woods Hole Oceanographic Institution” (WHOI) montre que l’efficacité de la pompe à carbone biologique de l’Océan a été massivement sous-estimée, avec de grandes implications pour les futures évaluations climatiques.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1255466850290466816
https://t.co/5CCnLFVxox?amp=1


.

L’étude des yeux de céphalopodes pourrait permettre d’énormes progressions en biophotoniques et bio-ingénérie. Encore une fois, la biodiversité marine est une source fantastique d’inspiration et de connaissances.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1270989164771753988
https://www.nature.com/articles/s41467-020-16151-6


.

L’Atlantique du Nord-Est souffre d’un manque de carbonates qui pourrait nuire grandement au développement des colonies de coraux d’eaux froides.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1305838781958967296
https://www.nature.com/articles/s41598-020-71793-2


.

Cet article montre que le cycle de mue du Krill, et donc les déplacement de ce dernier, participent grandement au transport de Carbones vers différentes zones géographiques. Cela souligne l’importance du krill dans les écosystèmes.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1334482520260415490
https://www.nature.com/articles/s41467-020-19956-7


.

Comment la reconnaissance des espèces améliore la compréhension de l’écologie et de l’évolution des mutualismes entre les coraux constructeurs de récifs et leurs dinoflagellés mutualistes (ie Symbiodiniaceae) ?
https://mobile.twitter.com/AquaParis_off/status/1398247694758416398
https://www.nature.com/articles/s41396-021-01007-8


.

Cet article montre comment les corps de certains animaux (notamment des vers) marins ont subit des évolutions convergentes suivant le milieu qu’ils occupent et leurs modes de vie.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1399274449623470083
https://www.nature.com/articles/s41598-021-89459-y


.

Cette étude montre que les calmars rayonnaient après le Crétacé supérieur et que des événements biogéographiques majeurs pourraient avoir façonné leur distribution et leur spéciation.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1413045188096823297
https://www.nature.com/articles/s42003-021-02348-y


.

Les motifs sombres confèrent un avantage étonnant aux oiseaux marins. Les plumes foncées absorbent plus de chaleur, ce qui améliore l’efficacité du vol chez certains oiseaux marins.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1417393841108180993
https://www.sciencemag.org/news/2021/07/dark-wings-supercharge-seabird-flight


.

Des analyses de gènes mitochondriaux permettent de mieux comprendre les liens phylogénétiques entre les grands groupes de crevettes. La classification chez ces groupes est encore incomplète.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1417756228646629377
https://www.nature.com/articles/s41598-021-93946-7


.

Les nombreux changements de températures des époques géologiques passées sont responsables du climat actuel sur notre planète. Cet article montre comment les glaciations du Pôle Nord ont modifiées le climat de la Méditerranée.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1429715032531554304
https://www.nature.com/articles/s43247-021-00232-5


.

Les poissons cichlidés du lac Malawi sont toujours autant étudiés pour leurs évolutions génétiques et morphologiques. Cet article illustre comment l’épigénétique joue sur la création de nouvelles espèces.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1448559201182179334
https://www.nature.com/articles/s41467-021-26166-2


.

On observe un déclin de la quantité de plancton et des flux de carbones le long de la péninsule antarctique occidentale, corrélée avec la réduction de l’étendue des glaces.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1430802195029667844
https://www.nature.com/articles/s41467-021-25235-w


.

De nombreux objectifs ont été fixés aux villes côtières pour protéger l’Océan avec échéance en 2020. Très peu ont été respectés. Cependant les efforts établis sont observables localement dans l’Océan et traduisent dans quelques cas une amélioration.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1445660102950748169
https://www.nature.com/articles/d41586-021-02407-8


.

Des analyses de gènes mitochondriaux permettent de mieux comprendre les liens phylogénétiques entre les grands groupes de crevettes. La classification chez ces groupes est encore incomplète.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1417756228646629377
https://www.nature.com/articles/s41598-021-93946-7


Une récente étude de l’@Ifremer_fr montre que les stocks de poissons sont de + en + issus d’exploitations durables. Cependant, la surpêche continue de menacer une grande partie des espèces. Notre équipe biologie a pu participer de près à cette campagne.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1226796603559862272
https://wwz.ifremer.fr/Expertise/Peches-maritimes/Bilan-de-l-etat-ecologique-des-poissons-peches-en-France


Pour exploiter durablement l’Océan, il faut ménager des zones de l’activité de pêche. 2 des aires marines protégées sont dans l’Océan Pacifique. Après leurs extensions, il semble qu’aucun impact négatif sur les pêcheries alentours n’ai été constaté.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1232953518010462208
https://www.nature.com/articles/s41467-020-14588-3


 

Les poissons ayant des stades de vie eau douce/salée sont menacées par nos activités (ex : barrages). Comme l’anguille qui en + est trop pêchée. Une étude sur la repro des anguilles japonaises pour mieux estimer la production de larves et les protéger.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1236937876920840192
https://www.nature.com/articles/s41598-020-61029-8


 

Les études en génétique et dynamiques des populations permettent de mieux comprendre la répartition des thons Albacore et ainsi en assurer la protection. Cette espèce est grandement mise en danger par la surpêche.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1311576590178893824
https://www.nature.com/articles/s41598-020-72369-w


 

1ere étude empirique de la mortalité des tortues de mer capturées accidentellement avant relâchement. Les captures accidentelles sont nombreuses dans la pêche conventionnelle. Nous devons nous orienter vers des techniques durables et responsables.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1245980411794206726
https://www.nature.com/articles/s41598-020-62355-7


 

Les USA importent beaucoup plus de fruits de mer qu’ils n’en produisent. Le gouvernement a donc mis en place un développement massif de l’aquaculture : approuvé par les économistes mais vilipendé par les scientifiques.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1262404196378312714
https://t.co/RTaJvwA4d7?amp=1


 

Avec une comparaison des différentes causes aux déplacements des populations de poissons, cet article pointe du doigt la surpêche comme un facteur bien plus important à la migration que le réchauffement climatique.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1267727677168988160
https://www.nature.com/articles/s41467-020-16456-6


 

Cet article propose une approche de gouvernance de l’Océan pour lutter contre la surpêche. Cette dernière est l’un des principaux facteurs de disparition d’espèces, fragilisation de réseaux alimentaires et de dommages sur notre économie.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1286269836054556674
https://www.nature.com/articles/s43016-020-0121-y


 

Cette étude propose un modèle pour estimer la pêche illégale (dure à répertorier car clandestine) et mesurer ses conséquences sur les pop. de poissons. Ici, on suit le cas du Chili, zone très touchée par la pêche illégale.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1286269836054556674
https://www.nature.com/articles/s43016-020-0121-y


 

Le tout peut s’accompagner de cette étude scientifique décrivant la transition vers une gouvernance océanique durable. Les auteurs discutent des obstacles actuels à la gouvernance durable des océans et suggèrent des voies à suivre.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1286269836054556674
https://www.nature.com/articles/s41467-020-17410-2 https://t.co/yAKvS5nX1u?amp=1


 

Cette étude propose un modèle pour estimer la pêche illégale (dure à répertorier car clandestine) et mesurer ses conséquences sur les pop. de poissons. Ici, on suit le cas du Chili, zone très touchée par la pêche illégale.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1290195705697427458
https://www.nature.com/articles/s41598-020-69311-5


De + en + de relevés sont effectués sur les marchés de poissons. Cela permet d’estimer le décalage entre les réglementations et les ventes pour prévenir efficacement la pêche illégale et protéger les espèces. Voici une étude de cas en Chine.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1291282864357675008
https://www.nature.com/articles/s41598-020-69555-1


D’ici 2050, la majorité des protéines alimentaires d’origine aquatique viendra de l’aquaculture. Le mouvement One Health fourni des paramètres pour les scientifiques et politiques afin de développer des systèmes alimentaires aquatiques.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1292732415656570880
https://www.nature.com/articles/s43016-020-0127-5


Cet article montre qu’il n’est pas possible de stopper complètement la pêche. Il montre aussi qu’il faut urgemment changer les méthodes et s’orienter vers une pêche durable et responsable.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1293879978824798215
https://www.nature.com/articles/s43017-020-0071-9


Voici un article très complet sur l’avenir de l’alimentation via les ressources marines. Il joint les perspectives politiques, écologiques, sociales et technologiques pour une meilleure gestion des ressources océaniques.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1298591025405939712
https://www.nature.com/articles/s41586-020-2616-y


Les otolithes dans la tête des poissons sont des boîtes noires pour connaitre l’âge, l’alimentation et la provenance d’un individu. Ici, elles permettent de connaitre les origines des populations de thon et établir des pêches + responsables.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1305476389823537153
https://www.nature.com/articles/s41598-020-71355-6

Cet article montre que la production de nourriture en Chine est largement au-dessus des limites écosystémiques à long terme. “La production alimentaire chinoise nécessite une action radicale et coordonnée de la part de diverses parties prenantes.”
https://www.nature.com/articles/s43016-020-00143-2
https://www.nature.com/articles/s43016-020-00143-2


Sans compter les requins et les raies, 90 espèces de poissons et “invertébrés” sont encore pêchés industriellement à travers le monde. Il est urgent de promouvoir la pêche durable et responsable.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1310489422240952320
https://www.nature.com/articles/s41467-020-18505-6


Les aires marines protégées permettent de contrôler certains prédateurs des coraux (comme des mollusques) et permettre une meilleure couverture corallienne.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1314173699981938689
https://www.nature.com/articles/s41598-020-73568-1


Un réchauffement des eaux marines de 2 à 3 ° C semble susceptible de produire des changements à grande échelle dans l’emplacement de nombreuses pêcheries subarctiques. Une donnée importante pour la pêche du futur.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1314475689278607361
https://www.nature.com/articles/s41598-020-73444-y


Consommer de manière durable et responsable c’est aussi étudier les techniques de conservation les plus prégnantes. Cet article présente une étude comparative pour la conservation du saumon.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1318824346698321921
https://www.nature.com/articles/s41598-020-73302-x


Comment un lien plus étroit entre l’agriculture et l’aquaculture créera un système alimentaire résilient capable de répondre aux demandes diététiques et nutritionnelles croissantes sans épuiser les ressources planétaires.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1329046703836545024
https://www.nature.com/articles/s43016-020-00182-9


Un des principaux obstacles pour une exploitation durable et responsable de l’Océan est le crime organisé en matière de pêche. Un article complet et très intéressant sur le sujet.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1329355458906370048
https://www.nature.com/articles/s41586-020-2913-5


Protéger les zones d’alevinage sans gestion des pêcheries a été le protocole testé pour protéger les poissons perroquet. Cela ne semble absolument pas suffisant.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1329771485251182592
https://www.nature.com/articles/s41598-020-76207-x


Cette étude montre que l’élevage de ressources alimentaire en eau salée n’est pas une solution d’avenir (dans la manière dont il est pensé à l’h actuelle). Les scientifiques suggèrent de développer d’avantage l’aquaculture en eau douce.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1331523019487858690
https://www.nature.com/articles/s41467-020-19679-9


Les otolithes des poissons sont de véritables boîtes noires. Elles permettent notamment d’en apprendre plus sur les zones de pontes et de croissance pour aider les pêcheurs à mieux gérer leur territoire de pêche et protéger les espèces.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1332610186553430022
https://www.nature.com/articles/s42003-020-01433-y


Le monde se prépare à devenir de +en+ tributaire de l’Océan pour sa nourriture-approvisionnement énergétique et ressources matérielles. Mais quel est son potentiel et comment l’utiliser durablement ? Un article avec énormément d’éléments de réponse.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1336596449656791041
https://www.nature.com/immersive/d42859-020-00084-7/index.html


Comment libérez le potentiel de l’océan pour stimuler durablement les économies tout en luttant contre le changement climatique, la sécurité alimentaire et la biodiversité ? Réponse en 5 priorités dans ce bel article.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1336958836641447938
https://www.nature.com/articles/d41586-020-03303-3


A travers ces deux articles, découvrez les propositions d’Erna Solberg (1ère ministre de Norvège) pour : – Protéger l’Océan à l’échelle mondiale :
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1337321226071658496
https://www.nature.com/articles/d41586-020-03302-4
https://www.nature.com/articles/d41586-020-03405-y


L’augmentation de la quantité de protéines produites par l’aquaculture est essentielle pour nourrir une population mondiale croissante. Mais les scientifiques veulent s’assurer que l’industrie se développe durablement. Point sur la situation actuelle.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1339555950802427905
https://www.nature.com/articles/d41586-020-03446-3


L’aquaculture est en pleine expansion et joue directement sur la qualité des cours d’eaux et la santé des écosystèmes. Cet article alerte des dangers encourus en cas de non-évolution de l’usage actuel des antimicrobiens dans ce secteur.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1340945106665414661
https://www.nature.com/articles/s41598-020-78849-3


Une méthode de pêche courante appelée chalutage de fond provoque une érosion potentiellement irréversible du fond marin et pourrait réduire la capacité de l’océan à enfouir le carbone.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1348555250035257344
https://www.nature.com/articles/d41586-020-03625-2


Depuis 1970, l’abondance mondiale des requins et raies océaniques a diminué de 71% en raison d’une multiplication par 18 de la pression de pêche relative. Il est urgent de s’orienter vers une pêche plus durable et responsable.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1357252563381329920
https://www.nature.com/articles/s41586-020-03173-9


La pêche entraîne des pressions de sélection pouvant modifier le patrimoine génétique des poissons. Cet article illustre ce phénomène avec les modifications génétiques et phénotypique des mulets.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1359426883755020289
https://www.nature.com/articles/s41598-021-82515-7


Le changement climatique et les activités humaines entraînent une grande vulnérabilité de nombreuses espèces (poissons et “invertébrés”) commercialisés. Un danger économique et écosystémique.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1360151659343613953
https://www.nature.com/articles/s41598-021-82595-5


Très régulièrement, des études sont faites en aquaculture pour déterminer au mieux la manière de nourrir les animaux : productive et saine. Voici une étude intéressante sur le turbot, ici nourri à la farine de soja.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1361238824882368513
https://www.nature.com/articles/s41598-021-82866-1


Cette étude montre à quel point le réchauffement climatique impacte le cycle de vie des saumons (à tous les stades). C’est un poisson très consommé et important dans les réseaux trophiques qu’il faut protéger !
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1364862702636716033
https://www.nature.com/articles/s42003-021-01734-w


Les réseaux trophiques marins sont mal connus et sujets à de nouvelles études. Cet article montre le maquereau comme un prédateur important des larves de hareng. Des données importantes pour l’exploitation durable des stocks de poissons.
https://mobile.twitter.com/AquaParis_off/status/1369936132037828610
https://www.nature.com/articles/s41598-021-84545-7


Le Brésil est un pays très affecté par la surpêche et notamment par la technique du chalutage profond. Cet article montre les conséquences de cette technique et les propositions faites pour la limiter au maximum.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1384778936362561539
https://science.sciencemag.org/content/372/6538/138


La morue polaire sera fortement impactée par le réchauffement de l’Océan et le développement des activités humaines dans l’Arctique.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1386590872402280448
https://www.nature.com/articles/s41598-021-87932-2


La conso de poissons & invertébrés marins a un impact écologique inférieur à celui de la conso d’animaux d’élevages terrestres. Cependant, l’exploitation de ces ressources doit se faire de manière durable et responsable ce qui est encore rarement le cas.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1389489983002533889
https://www.nature.com/articles/s41893-021-00714-6


Le doc “Seaspiracy” propose une solution radicale pour sauver l’Océan : ne plus consommer de poisson. Si les intentions sont louables, les scientifiques s’accordent à dire qu’une vision +nuancée permettrait de +efficacement protéger la biodiv marine.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1396798133796020230
https://www.nature.com/articles/s41559-021-01477-1


Cette étude s’intéresse à l’alimentation des morues sur plusieurs centaines d’années. De quoi prévoir des changements trophiques et protéger ces populations de poissons très visées par la pêche mondiale.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1407971758523793408
https://www.nature.com/articles/s41598-021-92243-7


Quantifier le lien direct entre la production primaire et les performances économiques de la pêche permet de mieux informer les seuils de surpêche des écosystèmes et leurs conséquences économiques.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1408334146880086018
https://www.nature.com/articles/s41598-021-91599-0


Grâce à des marqueurs géochimiques, on peut tracer l’origine des thons rouges du Pacifique. La majorité provient de mer de Chine. Ces éclairages permettent d’assurer la protection de l’espèce dans les zones clefs face à la surpêche.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1415944290916700161
https://www.nature.com/articles/s41598-021-93298-2


Les industries de la pêche et le commerce illégal représentent une menace énorme pour les populations de requins. Une évidence qu’il faut encore accompagner de chiffres, comme avec cet article très détaillé.
https://twitter.com/AquaParis_off/status/1422829658727493633
https://www.nature.com/articles/s41598-021-94126-3


Les aliments de la mer peuvent réduire l’insécurité alimentaire et la malnutrition dans le monde. Il faut donc utiliser ces ressources de manière durable. Quelques articles @nature sur le sujet :
https://www.nature.com/articles/d41586-021-02476-9
https://www.nature.com/articles/s41586-021-03917-1
https://www.nature.com/articles/d41586-021-02467-w

.