Semaine de la pêche responsable à l’Aquarium de Paris

La pêche est trop intense dans le monde

logo-msc-semaine-pehe-durable-15-21-fvrier-2021-aquarium-de-parisLa pêche est nécessaire à la survie de l’humanité. Plus de 200 millions de personnes vivent chaque jour de la pêche et de l’aquaculture directement (pêcheurs et éleveurs) ou indirectement (transformation, distribution, etc. Mais aujourd’hui, trop de poissons sont consommés : plus de 20 kilos par personne et par an en moyenne dans le monde, 34 en France !! Les stocks de poissons exploitables s’effondrent et pourraient disparaître avant 2050. Au rythme actuel, on pourrait compter plus d’un million de bateaux de pêche supplémentaires dans moins de 30 ans.

La communauté scientifique estime qu’environ un tiers des stocks mondiaux de poisson est pêché à un rythme insoutenable. La ressource est donc en danger de disparaître.

Entre 1970 et 2012, les populations marines ont diminué quasiment de moitié (49%) selon le Rapport Planète Vivante 2015 du WWF.

semaine-peche-durable-msc-aquarium-de-parisOn peut estimer qu’une personne sur dix dans le monde est dépendante économiquement des métiers de la pêche. Les conséquences de la surpêche sont donc très concrètes. Par exemple, en 1992, l’effondrement de la pêcherie de morue des Grands Bancs du Canada a été dévastateur. Plus de 35 000 pêcheurs et travailleurs répartis dans 400 communautés côtières ont perdu leur emploi.

Cet événement catastrophique a été l’un des catalyseurs à l’origine de la création du MSC – qui est aujourd’hui le programme le plus estimé et répandu à travers le monde pour reconnaître une pêche durable et bien gérée.

Sans pêche régulée les poissons, crustacés et mollusques exploités vont disparaître rapidement. Un grand nombre d’études scientifiques montrent qu’il est urgent de s’orienter vers une pêche durable et responsable (1).

Pourquoi la surpêche menace les ressources marines ?

Lorsqu’on pêche trop d’animaux marins et qu’il n’y a plus assez d’adultes reproducteurs pour maintenir une population saine, on dit que le stock est surexploité

semaine-peche-durable-msc-aquarium-de-paris-03La FAO estime que 34,2% des stocks mondiaux de poissons sauvages sont aujourd’hui surexploités et que 66,9% des stocks de poissons sont exploités à leur niveau durable maximal (Rapport Sofia 2020– FAO).

Quand on parle de surpêche, on pense prioritairement aux premières victimes : les poissons. La surpêche affecte les populations de poissons de toutes les zones et tous les milieux (2).

semaine-peche-durable-msc-aquarium-de-paris-02Mais la surexploitation de l’Océan n’épargne pas non plus les crustacés. Ces animaux sont très consommés et sont également très vulnérables dans les zones surpêchées (3).

Parfois, c’est la technique de pêche employée en elle-même qui peut s’avérer néfaste pour les populations marines (4). Cela conduit, par exemple, à des captures accidentelles d’espèces non ciblées, qui vont également subir les conséquences d’une exploitation non durable (requins, tortues, dauphins…).

MSC France : comment limiter au maximum la surpêche ?

logo-mcsL’ONG MSC garantit du poisson pêché de manière durable et responsable. Les stocks de poissons prélevés sont durables, l’impact environnemental est minimisé et les pêcheries sont gérées de manière efficace.

« Tout d’abord, nous accompagnons les pêcheurs à travers une démarche de progrès et de valorisation des bonnes pratiques de pêche. De plus, nous sensibilisons les entreprises pour qu’elles s’approvisionnent sur du poisson issu d’une pêche durable et qu’elles proposent des produits avec le label MSC. Grâce au label, nous pouvons guider les consommateurs et mobiliser les citoyens autour d’une consommation responsable de produits de la mer ».

Le label MSC c’est la garantie d’un poisson sauvage durable, certifié, une traçabilité assurée du bateau à l’assiette et une ONG qui s’engage depuis plus de 20 ans dans la lutte contre la surpêche, en France comme dans le reste du monde grâce à un cahier des charges exigeant, des critères de pêche durable scientifiques et environnementaux et un programme de certification. Le MSC aide également les pêcheries artisanales et des pays en voie de développement à améliorer et transformer leurs pratiques dans le cadre de projets d’améliorations des pêcheries pour assurer une transition écologique du secteur de la pêche. Le MSC finance des projets de recherche scientifique, des bourses étudiantes, et met à disposition ses outils. Le MSC a également une mission de sensibilisation et d’éducation des jeunes générations et du grand public aux enjeux autour de la surpêche et de la protection de la biodiversité marine. L’ONG agit ainsi avec ses partenaires, comme l’Aquarium de Paris, auprès des publics lors de campagnes ou d’événements pour faire grandir la connaissance et la passion autour de l’océan et de la pêche.

 

 

Grâce à ce genre d’initiative, la pêche durable et responsable se développe de plus en plus. Malheureusement, les dérives restent encore trop nombreuses et il faut continuer les efforts (5).

Les ONG de pêche durable et responsable comme le MSC permettent également parfois de mettre en place des aires marines protégées (temporaires ou définitives) dans lesquelles il est interdit de pêcher ou bien où la pêche est limitée et durable. L’efficacité de ces zones à long terme a souvent été prouvée à travers des études scientifiques (6).

N’hésitez pas à visiter les différentes catégories de notre site internet si vous voulez en savoir plus sur les actions du MSC France.

ASC France : qu’en est-il de l’élevage ?

semaine-peche-durable-msc-aquarium-de-paris-aquaculture-responsablePour limiter la pêche en milieu naturel, l’aquaculture est de plus en plus développée. Mais si elle n’est pas construite de manière durable et responsable, cette activité peut s’avérer dangereuse pour l’environnement et ses ressources (7).

C’est pourquoi le label ASC propose des produits issus d’une aquaculture certifiée durable et responsable. Grâce à ce label, les secteurs d’aquacultures certifiés tendent à être plus durables environnementalement, socialement et même économiquement. L’impact environnemental d’une aquaculture durable et responsable est largement moindre.

La semaine de la pêche responsable à l’Aquarium de Paris

semaine-peche-durable-msc-aquarium-de-paris-06Organisé chaque année par le MSC et l’ASC, la campagne vise à mieux faire connaître la pêche durable, l’aquaculture responsable et l’exploitation responsable de l’Océan. Lors de cette semaine c’est une sensibilisation accessible à tous qui prend corps grâce à divers supports.

En participant à l’édition 2021, l’Aquarium de Paris incarne pleinement sa fonction d’Institution d’éducation informelle à l’environnement de l’Océan et en particulier à ses ressources durables.
Pour en savoir davantage : consultez les contenus du MSC et de l’ASC et découvrez également les éléments mis à votre disposition (articles scientifiques, posts réseaux sociaux et liens utiles).

EVENEMENT :

semaine-peche-durable-msc-aquarium-de-paris-08L’Aquarium de Paris vous donne rendez-vous le mercredi 17 février à 15h00 pour un live Facebook sur la pêche durable et et l’aquaculture responsable en partenariat avec le MSC et l’ASC. L’accent sera mis sur la surexploitation des crustacés en milieu naturel et de leur élevage non durable en aquaculture : un éclairage utile sur un sujet souvent délaissé.

Le MSC et l’ASC mettent également en place un concours qui a lieu chaque jour de la semaine sur les comptes Instagram @mscpechedurable et @ascaquafr. Attrape des poissons sans mettre en danger leur espèce et empêche les poissons de s’enfuir de la ferme d’aquaculture pour tenter de gagner des cadeaux ! N’oubliez pas d’utiliser #AttrapPoissons

Crédit : illustrations Gardoush
—————————————

Pour aller plus loin

Le site de MSC : www.msc.org/fr/accueil

Le site de ASC : www.asc-aqua.org/fr/

Le cahier de jeu MSC : www.msc.org/cahier-des-jeux-de-la-mer-msc.pdf

Petite histoire, « Le héros des poissons » : www.msc.org/heros-des-poissons-web.pdf

Bibliographie

(1) Un grand nombre d’études scientifiques montrent qu’il est urgent de s’orienter vers une pêche durable et responsable.

– Selon une étude de l’ONU, les pêcheries certifiées MSC permettent de contribuer à atteindre l’ODD 14 et de montrer la voie de la durabilité pour les pêcheries
https://www.msc.org/fr/espace-presse/actualites/actualites/2020/09/21/selon-onu-pecheries-msc-exemple-a-suivre

(2) La surpêche affecte les populations de poissons de toutes les zones et tous les milieux.

(3) Les crustacés n’échappent pas à la surpêche et peuvent subir de graves dégradations de leurs stocks. Certains subissent également des pressions de sélection qui diminuent leurs tailles.

(4) Certaines techniques de pêches produisent un nombre de captures accidentelles très important. C’est une menace pour de nombreuses espèces.

(5) La pêche durable et responsable se développe de plus en plus mais la surpêche et les pratiques illégales restent trop nombreuses.

(6) Les scientifiques conseillent la mise en place d’aires marines protégées qui permettent de sauvegarder les espèces, conserver les stocks et maintenir une pêche durable et responsable à long terme.

(7) Pour limiter la pêche en milieu naturel, l’aquaculture est de plus en plus développée. Mais si elle n’est pas construite de manière durable et responsable, cette activité peut s’avérer dangereuse pour l’environnement et ses ressources.

[/vc_column]
X